05 mai 2006

DES CAMIONS DE TRAVAILEMENT DE L'ARMEE ATTAQUE PAR LES POPULATIONS

Conakry : Des camions de ravitaillement de l’armée attaqués par les populations.
Posté le 05 May 2006 à 04:07:59 PDT
Cet article a été lu 831 fois

C’est digne d’un film de science fiction. Et pourtant, c’est une réalité. Des sources proches de l’état major général des forces armées, deux camions, bourrés de riz, transportant le ravitaillement de l’armée ont été attaqués dans les quartiers de Dabondy et de l’aviation ( devant la base aérienne principale de Conakry), par des populations affamées.

Hier jeudi 04 mai 2005, en pleine journée, un mouvement spontané, comme par le réflexe d’un affamé, le dernier geste d’un survivant, les pauvres populations de Dabondy et de l’aviation militaire se sont attaquées aux camions, emportant jusqu’au dernier sac de riz. Une situation qui éclaire mieux que les mots, sur l’extrême pauvreté, la misère noire, la tragédie… du peuple de Guinée. Quel dommage ! En guise de rappel, en 2005, de nombreuses attaques de camions avaient été perpétrées dans les toutes les communes de la capitale Conakry. Ces nouvelles attaques des camions de riz démontrent que le problème demeure toujours. Qu’il est encore aujourd’hui plus insupportable. En effet, dans les marchés populaires, le sac de riz se négocie à 1000.00 GNF, 110.000 GNF voire plus, pour une population sans travail de facto sans revenu, qui survit grâce aux maigres ressources de la débrouillardise.

"Comment voulez-vous qu’on tire sur une population affamée, misérable. Nous sommes tous dans la même merde", nous confie un soldat en service à la base aérienne qui a assisté à la scène. Pour un responsable politique guinéen : "En ce moment, le risque est trop grand pour tirer sur les populations. Cela pourrait conduire à une révolte populaire. La répression injustifiée d’une population affamée n’est plus la solution pour un pouvoir pratiquement dans la rue".

Le désintérêt des soldats, devant le spectacle de déchargement de leur ravitaillement n’est pas un geste anodin. Banal. C’est une autre facette de l’absence de soutien du régime dans les casernes et signifie que le Gouvernement de Conakry ne peut pas compter sur les troupes pour se maintenir indéfiniment au pouvoir. Les soldats eux-mêmes, exceptés les gros bonnets de l’armée qui baignent dans l’opulence, étant dans une misère aussi grave que celle du reste des populations du pays.

Enfin, rien n’indique que dans les jours à venir, d’autres attaques de convois de riz ne soient possibles, tant la souffrance, la dèche, bref la vie est devenue infernale pour le Guinéen, un calvaire quotidien insupportable. L’instinct de survie le commande.

         PAR MOUCTAR BOURWALL BAH

"Conakry : Des camions de ravitaillement de l’armée attaqués par les populations." |

Posté par kaporo à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur DES CAMIONS DE TRAVAILEMENT DE L'ARMEE ATTAQUE PAR LES POPULATIONS

Nouveau commentaire